Formation d'éducateur spécialisé

Présentation

L’éducateur.trice spécialisé.e est un.e professionnel.le du travail social :
« Le travail social vise à permettre l’accès des personnes à l’ensemble des droits fondamentaux, à faciliter leur inclusion sociale et à exercer une pleine citoyenneté. Dans un but d’émancipation, d’accès à l’autonomie, de protection et de participation des personnes, le travail social contribue à promouvoir, par des approches individuelles et collectives, le changement social, le développement social et la cohésion de la société. Il.elle participe au développement des capacités des personnes à agir pour elles-mêmes et dans leur environnement. » (Décret n°2017-877 du 6 mai 2017)

Définition de la profession d’éducateur.trice spécialisé.e

Extraits de l’annexe 1 de l’arrêté du 22 août 2018 relatif au diplôme d’état d’éducateur spécialisé.

Conditions d’exercice et modalités d’intervention

Dans le cadre d’un mandat et de missions institutionnelles, l’éducateur.trice spécialisé.e accompagne, dans une démarche éducative et sociale globale, des personnes, des groupes ou des familles en difficulté dans le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration ou d’insertion.

L’éducateur.trice spécialisé.e intervient dans une démarche éthique et s’inscrit dans une analyse partagée de sa pratique professionnelle dans le respect de la confidentialité des informations concernant les personnes.

L’éducateur.trice spécialisé.e travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire ou pluriprofessionnelle. Son intervention s’effectue dans le respect du projet institutionnel et de l’expression de la demande des personnes accompagnées.

En fonction de son cadre institutionnel et de ses missions, elle.il est amené.e à organiser et/ou coordonner des projets et/ou mobiliser des équipes dans la mise en place d’actions socio-éducatives en interne ou dans le cadre de travail avec des partenaires et des réseaux d’acteurs du territoire.

Rôle et fonctions

L’éducateur.trice spécialisé.e travaille auprès d’enfants, adultes, familles et groupes en difficulté en situation de vulnérabilité ou de handicap auprès desquels elle.il contribue à créer les conditions pour qu’ils.elles soient protégé.es et accompagné.es, considéré.es dans leurs droits et puissent les faire valoir.

L’éducateur.trice spécialisé.e contribue au processus de socialisation et d’autonomie des personnes. Elle.il favorise le renforcement des liens sociaux et des solidarités dans l’environnement des personnes et aide à l’épanouissement de la personne.

L’éducateur.trice spécialisé.e conçoit, conduit, évalue des actions socio-éducatives dans le cadre de projets personnalisés, crée et met en œuvre des actions mobilisant différentes méthodologies, propose des activités, des médiations et fait preuve de créativité.

L’éducateur.trice spécialisé.e émet des propositions pour l’analyse des besoins, l’évaluation et l’ajustement des orientations des politiques éducatives ou sociales menées dans les institutions avec lesquelles elle.il travaille.

Lieux d’intervention

Maisons d'enfants à caractère social - foyers de l'enfance - Instituts Thérapeutiques Educatifs et Pédagogiques – SESSAD - Services d’Aide Educative en Milieu Ouvert - Clubs de prévention spécialisée - Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale – Etablissements scolaires - Etablissements médico-sociaux - Instituts Médico-Educatifs - Etablissements d'aide par le travail (ESAT) - Centres médico-psychopédagogiques (CMPP) -  Hôpitaux psychiatriques…

Objectifs et contenu

OBJECTIFS

Au cours des 20 dernières années, on assiste en France à une évolution marquée des modes de prise en charge des personnes dépendantes (personnes âgées, personnes handicapées) et des personnes en difficulté sociale. Les interventions se développent tout autant en structures spécialisées qu’à domicile et en milieu ordinaire.

Comme l’indique le schéma régional des formations sanitaires et sociales 2017-2021 de la région Occitanie, une « polyvalence » des salarié.es est donc de plus en plus « attendue : être capable de s’adapter aux différents types de publics, aux différentes conditions d’exercice du métier et à la complexification des situations sociales rencontrées ».

En septembre 2016, un rapport national sur le schéma directeur des formations sociales remis à Madame Ségolène Neuville secrétaire d’état chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion rappelait que « l’observatoire de la branche sanitaire et sociale pointe l’apparition de nouvelles fonctions de coordination (parcours, réseau, dispositif) qui appellent des clarifications dans les rôles et missions particulièrement entre éducateurs spécialisés et moniteurs éducateurs ».

Le CRFMS ERASME a donc pour projet, en prenant appui sur le positionnement au niveau II du Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé, de former des professionnel.les en capacité d’intervenir sur des champs, des contextes et des positionnements différents, en référence au décret n°2017-877 du 6 mai 2017 :

« Le travail social vise à permettre l’accès des personnes à l’ensemble des droits fondamentaux, à faciliter leur inclusion sociale et à exercer une pleine citoyenneté. Dans un but d’émancipation, d’accès à l’autonomie, de protection et de participation des personnes, le travail social contribue à promouvoir, par des approches individuelles et collectives, le changement social, le développement social et la cohésion de la société. Il participe au développement des capacités des personnes à agir pour elles-mêmes et dans leur environnement. »

Cet objectif s’inscrit dans les attendus des Etats Généraux du Travail Social organisés en 2014 et du plan national d’action en faveur du travail social validé en 2015 qui promeuvent un travail social inscrit sur les territoires, partie prenante du développement social et facteur de cohésion sociale.

La formation proposée visera à développer la capacité des travailleurs sociaux à coopérer de manière pluridisciplinaire et en inter-professionnalité pour appréhender les situations complexes et être un appui à l’inclusion sociale des personnes concernées. Les compétences attendues pour accompagner ces évolutions en cours relèvent clairement du niveau 2 RNCP ou 6 du Cadre Européen des Certifications :

  • Sens de l’innovation pour résoudre des problèmes complexes et imprévisibles

  • Gestion d’activités ou de projets complexes dans des contextes professionnels imprévisibles.

REFERENTIELS DE COMPETENCES

Annexe 1 de l’arrêté du 22 août 2018 relatif au diplôme d’état d’éducateur spécialisé

DC1 : LA RELATION EDUCATIVE SPECIALISEE

  • Accueillir la personne dans le respect de sa singularité et dans une démarche éthique
  • Identifier et analyser les besoins, les attentes et les ressources de la personne ou du groupe
  • Accompagner la personne dans la compréhension et l’appropriation du cadre et des règles
  • Contribuer au développement et au maintien de l’autonomie de la personne
  • Accompagner à l'exercice de la citoyenneté
  • Créer des espaces et des temps propices au travail éducatif
  • Utiliser le quotidien individuel et collectif comme support à la relation éducative
  • Rechercher et soutenir la participation des personnes dans l’accompagnement éducatif
  • Soutenir la personne dans l’accès à ses droits
  • Favoriser le développement des capacités de la personne
  • Favoriser et soutenir les dynamiques collectives

 

DC2 : CONCEPTION ET CONDUITE DE PROJETS ÉDUCATIFS SPÉCIALISÉS

  • Créer les conditions de la participation de la personne dans les différentes étapes de l’accompagnement éducatif
  • Etablir un diagnostic socio-éducatif partagé
  • Co-construire avec la personne, ou son représentant, un projet d’accompagnement à partir d’une analyse partagée de la situation
  • Concevoir et mettre en œuvre une intervention socio-éducative individuelle ou collective
  • Mettre en œuvre le suivi du projet socio-éducatif et évaluer les effets des actions menées
  • Réajuster ses pratiques dans le cadre du projet socio-éducatif

 

DC3 : Travail en équipe pluriprofessionnelle et communication professionnelle

  • S'inscrire dans un travail d'équipe et dans une dynamique institutionnelle
  • Assurer en équipe la cohérence de l'action socio- éducative
  • Elaborer, gérer et transmettre de l’information dans un cadre éthique et dans le respect des droits des personnes
  • Rédiger des écrits professionnels
  • Appréhender et mobiliser l’environnement numérique
  • Représenter le service, l’établissement, l’institution

 

DC4 : Dynamiques interinstitutionnelles, partenariats et réseaux

  • Mobiliser les acteurs nécessaires à la mise en œuvre du projet socio-éducatif
  • Construire et entretenir une relation partenariale
  • Contribuer à la réflexion, la formalisation et l’utilisation d’outils d’évaluation
  • Rendre compte de l’expérience de terrain pour aider à l’évaluation des dispositifs de politiques publiques et au respect des droits fondamentaux

 

 

CONTENU

La nouvelle réforme des diplômes du travail social, dont les textes ont été signés le 22 août 2018, classe le diplôme d’éducateur spécialisé au niveau 2 et lui attribue le grade licence pour les candidat.es démarrant cette formation à partir de septembre 2018.

La formation se prépare toujours en 3 ans et en alternance. La durée de la formation éducateur spécialisé est toujours de 1450 heures en centre de formation et de 2100 heures de formation en situation professionnelle.

Les épreuves de certification se déroulent majoritairement en contrôle continu et sont organisées par les centres de formation. Une seule épreuve, la soutenance d’un mémoire de pratiques professionnelles appuyé sur une méthodologie de recherche, est organisée en fin de parcours par le Rectorat.

 

Le programme de formation du CRFMS ERASME

L’organisation de la formation éducatrice spécialisé et la progression des acquisitions s’appuient sur quatre dimensions :

  1. Des temps de formation commune avec les étudiant.es en formation d’assistant.e de service sociale à l’école de la Croix Rouge de Toulouse permettant d’acquérir une culture commune pour développer la coopération et la complémentarité entre travailleurs sociaux et améliorer l’accompagnement des personnes confrontées le plus souvent à de multiples difficultés.
     
  2. Une diversité de mises en situation professionnelle visant à la fois l’appropriation d’un territoire d’intervention, la coopération pluri-professionnelle, le partenariat interinstitutionnel, le développement des capacités d’action des usager.ères et le développement de capacités d’initiatives face à des situations complexes.
     
  3. Un dispositif de double certification avec la licence des sciences de l’éducation pour les étudiant.es suivant le cursus complet en trois ans.
     
  4. La possibilité de vivre des expériences de mobilité internationale et l’ancrage de la formation sur l’espace européen.

Dans le cadre la Région Occitanie, le CRFMS ERASME développe depuis plusieurs années des projets en partenariat avec l’association FAIRE ESS qui gère quatre établissements de formation en travail social dont les deux IRTS de Montpellier et de Perpignan. En mutualisant nos ressources et nos expériences, ce partenariat avec les IRTS de FAIRE ESS contribue à améliorer notre projet de formation.

Des temps communs de formation avec les étudiant.es assistant.es de service social

  • Première année : module étude d’un territoire

Afin que les futurs travailleurs sociaux inscrivent leur action individuelle et collective d’accompagnement des personnes dans une perspective de développement social, un dispositif commun autour de l’étude de territoire est mis en œuvre au premier semestre de la formation.

  • Seconde année : module sur la transition numérique

Pour accompagner les impacts des TIC sur les usages des personnes accompagnées et ceux des travailleurs sociaux, un module commun de formation sur la transition numérique est organisé au cours de la seconde année.

  • Troisième année : module d’approfondissement professionnel

Un parcours d’approfondisement des enjeux professionnels du travail social servira d’éttayage à la professionnalisation dans ses dimensions techniques et éthiques. Il permettra à l’étudiant.e de :

  • appréhender sa responsabilité de travailleur social en tant qu’acteur de changement et d’innovation.

  • s’appuyer sur des références théoriques et la réalité de terrain pour développer une expertise transférable à différents champs de l’intervention sociale.

Formation à la coopération entre professionnel.les du social et du sanitaire :

Au cours des trois années, des séquences de formation commune sur le savoir coopérer sont proposées aux étudiant.es en formation d’assistant de service social et de soins infirmiers à la Croix Rouge et d’éducateur spécialisé au CRFMS ERASME.

Une alternance permettant la découverte de nouvelles pratiques

Les 2100 heures de formation en milieu professionnel seront réparties en six situations individuelles ou collectives différentes permettant une progression des acquisitions et des mises en responsabilité :

  • Semestre 1 : 70 heures de stages croisés et collectifs avec les étudiant.es en formation d’assistant de service social pour étudier un territoire. Les sites de stage sont trouvés par le CRFMS ERASME, l’école d’assistant de service social de la Croix Rouge et le Conseil Départemental de Haute Garonne.
     
  • Semestres 1 et 2 : réalisation d’un stage « immersion auprès d’un public » de 200 heures permettant d’initier une démarche de projet auprès d’un public et de développer des capacités d’initiative et de créativité. Stages collectifs proposés par le CRFMS ERASME.
     
  • Semestre 2 : réalisation d’un stage individuel de 300 heures centré sur la découverte des métiers et des publics de l’éducation spécialisée.
     
  • Semestre 3 : réalisation d’un stage collectif de 300 heures centré sur le développement et la coopération entre les acteurs sur un territoire. Les sites de stage sont trouvés par le CRFMS ERASME.
     
  • Semestres 4 et 5 : réalisation d’un stage individuel de 950 heures permettant la conduite d’une action en responsabilité, l’étayage d’un positionnement éducatif et éthique et la construction d’une position professionnelle.
     
  • Semestre 6 : réalisation d’un stage de 280 heures permettant la mise en œuvre d’un projet individuel en lien avec le projet professionnel.

L’organisation de stages collectifs proposés par le CRFMS ERASME aux semestres 1 et 3 assure aux étudiant.es en début de formation et de rentrée scolaire la garantie d’avoir un stage de qualité. Elle développe les compétences de coopération et de travail d’équipe des étudiant.es. Elle permet d’accompagner des projets de sites professionnels.

La possibilité de vivre des expériences de mobilité internationales et l’ancrage de la formation sur l’espace européen

Dans le cadre d’un programme de l’Office Franco-Allemand de la Jeunesse, tous les étudiant.es participent à un échange collectif franco-allemand-hongrois-polonais de deux semaines durant la première année.

La formation favorise la possibilité de suivre à l’étranger un stage professionnel ou une mobilité académique lors de la 2ème ou 3ème année de formation. Un dispositif de mobilité internationale porté par le Conseil Régional Occitanie accompagne financièrement les projets des étudiant.es.

Dans le cadre des coopérations transpyrénéennes développées avec les universités de Barcelone et de Gérone, des visites d’étude sont organisées en Espagne.

Des contenus de formation sont élaborés à partir des résultats de projets de recherche-action dans lesquels le CRFMS ERASME est impliqué, en particulier dans l’espace transfrontalier franco-espagnol.

Une formation ouverte sur la recherche

Si les modalités d’accompagnement socio-éducatif des personnes en situation de vulnérabilité, d’handicap ou de précarité sont en évolution permanente, les recherches en travail social sont de plus en plus nombreuses et les savoirs produits nécessitent une actualisation des programmes de formation. Pour cette raison, le CRFMS ERASME a fait le choix de développer ses coopérations avec les universités et les réseaux de recherche.

Le dispositif de double certification avec la licence des sciences de l’éducation depuis 2011, l’augmentation des interventions d’universitaires et de chercheurs dans la formation, les passerelles entre notre formation et des formations universitaires, notre implication dans des projets de recherche nationaux ou internationaux sont autant de leviers sur lesquels le CRFMS ERASME s’appuie pour inscrire les étudiant.es en formation d’éducateur spécialisé dans une veille scientifique.

Une participation d’usager.ères dans les dispositifs de formation

Afin de garantir une plus grande pertinence et efficience des dispositifs d’intervention socio-sanitaires et des modalités d’accompagnement des personnes concernées, le CRFMS ERASME favorise l’intervention d’usager.ères dans la formation. En effet, les savoirs issus de l’expérience de vie des personnes en situation de handicap, d’exclusion sociale ou de grandes difficultés est irremplaçable. Vivre concrètement une situation ou se la représenter sans l’avoir réellement vécue est différent. La personne qui ne vit pas une situation ne peut, de l’extérieur, que l’imaginer, s’en faire une idée. L’appréhension intellectuelle d’une situation ne peut être que partielle, il lui manque un élément crucial : le vécu et tout ce qu’il génère, non seulement en termes de sentiments, d’émotions ressenties mais également en termes cognitifs. Seule la personne qui a réellement vécu une expérience est en capacité de décrire la façon dont elle l’a perçue.

Consulter notre catalogue en ligne

Présentation de la formation DEES 2018-2019

Modalités d'admission 

PRÉ-REQUIS

(Décret n° 2018-734 du 22 août 2018 relatif aux formations et diplômes du travail social)

Pour s’inscrire en formation d’éducateur spécialisé, les candidat.es doivent répondre à l’une des trois conditions ci-dessous :

  • Etre titulaire du baccalauréat ;

  • ou être titulaire d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV;

  • ou bénéficier d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l’article L. 613-5 du code de l’éducation.

MODALITES D’ADMISSION

L’admission se fait en deux temps :

  1. Etude d’un dossier déposé au moment de l’inscription,
  2. Pour les candidatures pré-retenues suite à l’étude du dossier, passage d’un entretien destiné à apprécier l’aptitude et la motivation du ou de la candidat.e à l’exercice de la profession d’éducateur spécialisé.

Il n’y a plus d’épreuve écrite d’admissibilité.

MODALITÉS D'INCRIPTION 2019

En application de la loi n°2018-166 du 8 mars 2018 relative à l'orientation et à la réussite des étudiants, une procédure nationale de préinscription « Parcoursup » pour l'accès aux formations initiales du premier cycle de l'enseignement supérieur a été mise en place.

Cette procédure d’inscription sur Parcoursup va s’appliquer pour la rentrée de septembre 2019 aux formations en travail social de niveau 2, dont le diplôme d’état d’éducateur spécialisé.

Les modalités de fonctionnement de Parcoursup pour la rentrée 2019 ne sont pas encore décidées par le Ministère de l’enseignement supérieur. Nous vous donnons ci-dessous des informations sur le fonctionnement de Parcoursup en 2018. Ces modalités sont donc susceptibles d’évoluer en 2019.

La procédure d’inscription sur Parcoursup concerne la très grande majorité des candidat.es, sans limite d’âge :

  • Les lycéen.nes en classe de terminale préparant le baccalauréat ou un diplôme équivalent,
  • Les étudiant.es en réorientation, et ceci quel que soit le diplôme universitaire déjà obtenu,
  • Les apprenti.es,
  • Les personnes souhaitant reprendre des études après interruption,
  • Les demandeur.ses d’emploi.

Seul.es les candidat.es ci-dessous ne sont pas concerné.es par Parcoursup :

  • les candidat.es relavant de la formation continue, c’est-à-dire les personnes en situation d’emploi au moment de l’inscription et dont la formation sera prise en charge financièrement par leur employeur,
  • les étudiant.es étranger.ères qui souhaitent s’inscrire en première année dans un établissement d’enseignement supérieur, qu’ils ou elles se trouvent à l’étranger ou déjà en France.

Cette procédure nationale sur Parcoursup permet de formuler des vœux d’inscription dans les formations souhaitées (10 vœux maximum). Chaque choix d’une formation préparant à un diplôme spécifique du travail social dans un établissement compte pour un vœu.

Pour les candidat.es dont l’inscription n’est pas prévue sur Parcoursup, une procédure d’inscription sera proposée par notre centre de formation ; elle reprendra le même contenu que le dossier Parcoursup ; celui-ci sera à télécharger sur notre site internet et il devra nous être renvoyé par voie postale dans les mêmes échéances que celles définies pour Parcoursup.

Le calendrier d’inscription 2019 sur Parcoursup n’est pas encore arrêté par le Ministère de l’enseignement supérieur mais il sera surement assez semblable à celui appliqué en 2018 :

  1. Ouverture de la plateforme Parcoursup vers le 15 janvier 
     
  2. De mi-janvier à mi-mars phase de dépôt des vœux par les candidat.es ;
     
  3. Complétude des dossiers d’inscription et confirmation des vœux jusqu'à fin mars ;
     
  4. Examen des dossiers des candidat.es par les établissements de formation et organisation des épreuves d’admission entre début avril et mi-mai ;
     
  5. Réponse des établissements et de choix des candidat.es de fin mai jusqu’au tout début septembre.

Dès que le calendrier 2019 sera arrêté par le Ministère, nous vous le communiquerons. Nous vous invitons à nous laisser vos coordonnées sur notre site à la page « inscriptions » et « formation éducateur spécialisé »

Débouchés et poursuite d'étude

Un.e éducateur.trice spécialisé.e peut évoluer vers les postes de coordination de projets ou d’encadrement dans un établissement social ou médico-social, de conseiller techniques, etc. 

Les évolutions sont multiples avec ou sans formation complémentaire (ces formations professionnelles ou universitaires sont souvent en alternance et permettent de ne pas rompre le contrat de travail brutalement).

Le CRFMS ERASME a développé des partenariats avec plusieurs formations complémentaires mises en œuvre à l’université Jean Jaurès de Toulouse :

  • MASTERS en sciences de l’éducation, parcours Politique enfance-jeunes ou parcours Encadrement des services dans la santé et le social
     
  • DEIS (Diplôme d’État en Ingénierie Sociale)
     
  • MASTER de sociologie, parcours Médiation, Intervention Sociale, Solidarités
     
  • MASTER Education Formation Enseignement de l’ESPE, parcours Intervention auprès de publics à besoins éducatifs particuliers

 

Tarif et inscription

FRAIS D'INSCRIPTION ET DE SCOLARITÉ

LIBELLÉS

TARIFS 2018-2019

Tarif formation continue toutes les situations d'emploi (contrat de professionnalisation, CIF-CDI, CIF-CDD, CPF…) sauf contrat d'apprentissage

14€/h

Droits d'inscription

170 €

Frais de scolarité (boursiers, non boursiers)

343 € *

Frais de scolarité (stagiaires rémunérés par Pôle emploi : AREF "Allocation d'aide au Retour à l'Emploi et la Formation", RFF "Rémunération de Fin de Formation", et autres revenus)

720 €*

 

 Je souhaite m'inscrire à la formation d'Educateur Spécialisé (ES)